La Chute d’Otrar

Ardak Amirkulov

La Chute d’Otrar
URSS (Kazakhstan) / 1991 / 2 actes de 79 minutes / VOSTFR

Film historique qui reproduit les événements du XIIIe siècle lorsque le khanat turc, déchiré par les luttes de pouvoir, subissait les incursions des Mongols. L’armée de Gengis-khan a vaincu le monde musulman prospère. Boukhara, Taraz et d’autres villes tombent l’une après l’autre. Seule une petite ville, Otrar, résiste pendant 6 mois avec l’aide de la tribu des Kiptchaks, luttant avec acharnement pour sauver la ville et la steppe aux alentours.

La ville antique d’Otrar fut autrefois le centre d’une civilisation nomade en Asie. Sa destruction fut ordonnée par Genghis Kahn. Kiptchak Ounjou, témoin et participant, raconte l’histoire dramatique d’un peuple écrasé par les Mongols, parce que divisé par la haine et les complots. Très organisés, les Mongols parviennent à vaincre les Musulmans déchirés par des rivalités de tout ordre.

FICHE TECHNIQUE

RÉALISATION Ardak Amirkulov
SCÉNARIO Alekseï GUERMAN, Svetlana KARMALITA
PHOTOGRAPHIE
MONTAGE
MUSIQUE Kouat CHILDEBAEV (Куат ШИЛЬДЕБАЕВ)
PRODUCTION Kazakhfilm

INTERPRÉTATION PRINCIPALE

Dokhdourbek KYDYRALIEV (Дохдурбек КЫДЫРАЛИЕВ) ...Ounjou
Sabira ATAEVA (Сабира АТАЕВА)
Bolot BEICHENALIEV (Болот БЕЙШЕНАЛИЕВ)
Toungychbaï JAMANKOULOV (Тунгышбай ЖАМАНКУЛОВ)
Ali TOUKHOUJEV (Али ТУХУЖЕВ)

Ardak Amirkulov

Il étudie la philologie avant de travailler à la Maison de la culture de sa région natale. Il travaille même durant deux ans sur les gisements pétroliers.
En 1981, il intègre un cours d'un an auprès de Kazakhfilm, suite à quoi il réalise son premier court-métrage. Il étudie ensuite la mise en scène au VGIK à Moscou avec Serguei Soloviev et en sort diplômé en 1988.
Dans les années 90, il dirige le studio Kazakhfilm puis enseigne à l'Académie des Arts d'Almaty.
« En 1987, Kazakhfilm lui confie, à lui, encore étudiant en cinéma, le tournage du film historique et complexe La Chute d’Otrar. Le jeune réalisateur était attiré depuis longtemps par l’histoire nationale, mais il fallait un grand courage pour s’attaquer à un tel projet. Il a étudié en profondeur les textes historiques, liés aux temps de l’invasion de Genghis Khan, et a lu énormément d’œuvres littéraires sur les événements du XIIIe siècle afin de donner une forme cinématographique à cet épisode de l’histoire nationale. » T. Smailova

FILMOGRAPHIE SÉLECTIVE

2009 - Adieu, Houlsary (Прощай, Гюльсары) [fiction, 102 mn]
1995 - Abaï (Абай) [fiction, 139 mn]
1991 - La Chute d'Otrar (Гибель Отрара) [fiction, 174 mn]
1983 - Le Chasseur (Охотник) [fiction, 29 mn]

Tous les films de la section